-?- Les boites mobiles

Introduction aux boites mobiles


 

Les boites mobiles sont des boites à lettres accrochées aux voitures publiques, diligences ou wagons de chemin de fer des lignes secondaires. A chaque arrêt, on peut déposer ou relever le courrier. Ce service a été mis en place par l'Administration postale pour des localités mal desservies. Pour cela, elle passe des contrats de transport du courrier avec divers concessionnaires. Dès 1862 on appose sur le courrier qui a été déposé dans une boite mobile une marque postale spécifique. En général la mention boite mobile en abrégé ou en toutes lettres sous la forme manuscrite ou réalisée au tampon. En mai 1865, l’Administration postale règlemente ce nouveau service par la circulaire 393 dont une partie est reproduite ci-dessous :

Circulaire 393 de mai 1865 (extrait)

"  …Les titulaires des bureaux sédentaires placés sur le parcours d’un courrier pourvu d’une boîte mobile doivent attendre son passage avant de procéder à la fermeture de leur dépêches.

Aussitôt l’arrivée du courrier ils opèrent la levée de la boîte mobile dont il est porteur, ils frappent toutes les lettres d’un nouveau timbre à date portant l’empreinte " Boîte Mobile " qui leur sera fourni prochainement par l’Administration ; puis ils mettent de côté les lettres distribuables dans la circonscription de leur bureau, et ils comprennent toutes les autres dans les dépêches qu’ils ont à expédier à leurs correspondants, de telle sorte qu’au départ de chacun des bureaux situés sur la route la boîte se trouve complètement vide "

La circulaire 393 introduit un nouveau timbre date portant l’empreinte "Boite Mobile". Ce timbre à date est soit au type 15 ou au type 22. Il est de couleur noire. Seul quelques timbres à date sont connus en rouge. L’inscription " boite mobile " figure quelquefois en abrégé. Les abréviations suivantes existent : B.M., BTE MLE, BTE MBLE, BTE MOBLE. Ces timbres à date ont été utilisé pendant un peu plus d’un an, ce qui est très peu. C'est pourquoi les lettres sont toutes rares (à l'exception de la boite mobile de Bordeaux). Il existe aussi quelques rares cas ou le timbre à date oblitère le timbre poste.

Timbres à date au type 15 et 22 des boites mobiles

Introduction aux boites mobiles Introduction aux boites mobiles Introduction aux boites mobiles Introduction aux boites mobiles Introduction aux boites mobiles
Type 15
Inscription
"Boîte Mobile"
Type 15
Inscription
"Bte MOBle"
Type 15
Inscription
"B.M."
Type 22
Inscription
"Boîte Mobile"

Type 22
Inscription
"Bte Mle"

Introduction aux boites mobiles

Timbre à date au type 15
des boîtes mobiles
de la ville de BESSEGES

sur 20
c bleu
Napoléon III Lauré
dentelé
(n29)

La circulaire 393 est malheureusement inapplicable lorsque plusieurs bureaux de poste sont situés sur le parcours d’une boîte mobile. Elle est complétée en janvier 1867 par la circulaire 502 :

Circulaire 502 de janvier 1867 (extrait)

2. – Les receveurs et les distributeurs des bureaux situés sur le parcours d’un service de voiture pourvu d’une boite mobile n’attendront plus l’arrivée du courrier pour clore leurs dépêches. Dans le premier bureau de passage, l’agent après avoir fait l’ouverture de la boite mobile, timbrera sur la suscription, du timbre ordinaire du bureau, toutes les lettres qu’on en extraira. Puis il fera le tri de ces correspondances en trois catégories, savoir :

1) Lettres distribuables par son bureau

2) Lettres à destination du bureau du point de départ du courrier, ou qui doivent être acheminées en passe ce bureau

3) Lettres à destination des bureaux restant à desservir par le courrier, ou qui doivent être dirigées par ces bureaux.

Les deux premières catégories de lettres sont retenues par le receveur. Les lettres de la troisième catégorie seront réunies en une liasse sous croisé de ficelle et remises dans la boite mobile.

3. – Les receveurs des autres bureaux intermédiaires timbreront également sur la suscription les lettres qu’ils trouveront isolées dans la boîte mobile, puis ils feront de ces lettres et de celles comprises dans la liasse formées par les bureaux précédents un tri en trois catégories, ainsi qu’il est dit ci-dessus, et ils reconstitueront la liasse des lettres qui doivent être laissées dans la boîte mobile. La deuxième catégories comprendra les lettres pour les bureau du point de départ et ceux du point de passage déjà desservis…

4. – Après le départ du courrier, les receveurs apposeront leur timbre à date au dos des lettres de la première et de la deuxième catégorie qui porteront sur la suscription le timbre d’un autre bureau.

En outre, ces lettres seront frappées sur la suscription, au-dessus ou au-dessous du timbre à date, d’un timbre portant les lettres BM qui sera fourni aux bureaux sédentaires qui devront en faire usage, en remplacement des timbres à date spéciaux., dont ils continueront à se servir jusqu’à la réception du nouveau timbre.

La circulaire 502 remplace le timbre à date spécial par un timbre portant les lettres BM.Introduction aux boites mobiles(boite mobile)entourées d'un ovale. Dès 1867 il est apposé sur le courrier déposé dans les boites mobiles. Il est en général de couleur noire mais se Introduction aux boites mobilesrencontre également en bleu et en rouge. Le timbre BM a été utilisé jusqu’en 1900. Il n'est pas rare en noir par contre il  oblitère très rarement le timbre poste. Un timbre BM  encadrée par un rectangle a aussi été utilisé en Algérie.

Introduction aux boites mobiles

 


© Guy Maggay 1997-2016
- pos-fer-ambulants-convoyeurs -