-?- Oblitérations de janvier 1849 Les oblitération de Janvier 1849 de Paris

Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris


Le premier janvier 1849 parait le premier timbre-poste français au type Cérès. Pour empêcher la réutilisation du timbre-poste les bureaux de poste doivent l'oblitérer avec une grille. Mais le matériel destiné à l'annulation du timbre-poste ne peut pas être livré à temps.

L'administration, envoie dès le 20 décembre 1848, une circulaire aux directeurs des bureaux de postes, leur demandant d'utiliser les timbres à date à disposition, fortement imprégné d'encre, pour annuler les timbre-poste. Le 3 janvier 1849, une autre circulaire préconise l'utilisation d'une croix, tracée à la main à l'aide d'une plume, pour oblitérer le timbre-poste. Cette dernière directive créer la confusion et est diversement interprétée. Ainsi, les bureaux de postes utilisent, en plus des timbres à date, des marques annexes ainsi que des marques non réglementaires. En général, ces oblitération sont très rares car le matériel d'oblitération est livré au cours de la seconde quinzaine de janvier.

Type de timbres à date utilisés à Paris en janvier 1849

Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris
Timbre à date du bureau
central de Paris
Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris
Timbre à date du bureau
central de Paris - "PARIS (60)"
Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris
Timbre à date des bureaux
de quartiers
Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris
Timbre à date port payé
Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris
Timbre à date de levée
de Paris
Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris
Timbre à date avec indication
du numéro de route

 

 

Marques annexes (Paris janvier 1849)

Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris
Indicatif d'un bureau
de quartier
Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de ParisJanvier 1849 - Bureau J (Croix de Malte)
Indicatifs d'un bureau
de quartier annexe
Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris
Marque port payé
Introduction aux oblitérations de janvier 1849 de Paris
Chiffre taxe
"façon manuscrite"

 

 

Marques non réglementaires (Paris janvier 1849)

Ces marques ont été confectionnés, souvent de manière artisanale, par des bureaux de poste. Elles sont souvent très rares. Leur utilisation dans le cas de Paris s'est limité au bureau J ( 4 place de la Bourse) et au bureau K (5 de la rue de Bourdaloue).

 

 


© Guy Maggay 1997-2016
- paris -