-?- ADRESSE CAUSE CORRESPONDANCES LAISSER NON PARTI REMISE SANS Les marques de retour

Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE
N001739


 

Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE

Numéro 001739

Utilisation

CHAPITRE

Les marques de retour (42)

CLES provenant des marques

ADRESSE (7)
CAUSE (11)
CORRESPONDANCES (12)
LAISSER (2)
NON (19)
PARTI (2)
REMISE (10)
SANS (2)

Marques de forme équivalentes

Rectangle (>50)

Evènements historiques

1892

Début d’utilisation 1892
Forme Rectangle

 

Lors du Congrès postal de Vienne il est décidé que la cause de la non remise de la correspondance d'origine étrangère doit être indiquée au moyen d'un timbre ou d'une étiquette. L'administration française étend cette mesure à l'ensemble de la correspondance. Le 1er juillet 1892, les bureaux sont munis de 8 timbres produisant une marque rectangulaire au centre de laquelle un texte donne la raison de non remise de la correspondance. Les bureaux de distribution et les facteurs boîtiers sont munis d'étiquettes gommées.

Libellé des timbres de 1892

Timbre de 1892
Inconnu Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE
Refusé Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE
Décédé Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE
Adresse incomplète Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE
Parti sans laisser d'adresse Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE
N'habite pas à l'adresse indiquée -
Non réclamé Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE
Nom commun à plusieurs personnes Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE
Parvenu sans adresse Cause de non remise des correspondances avec mention : PARTI SANS LAISSER D'ADRESSE

 

Par la suite la forme de ces timbres à beaucoup varié.

 

 

 


© Guy Maggay 1997-2016
- retour -