-?-

Histoire


 

1854 à
1856
Guerre de Crimée

Afin de contrer les ambitions du tsar de Russie Nicolas 1er au Caucase et au Moyen-Orient, une expédition est montée vers la presqu'île de Crimée dans le but de prendre Sébastopol alors base maritime russe. Le 3 mars 1854, un crédit de guerre de 250 millions est voté par le Corps législatif. Le 27 mars 1854, la France et l'Angleterre déclarent la guerre à la Russie. Le 10 avril 1854, les deux pays scellent leur alliance dans le but de défendre l'empire Ottoman. Le 29 avril 1854, les français et les anglais débarquent à Varna en Bulgarie. L'expédition est composée de Français, d'Anglais, et de Turcs.

Le 20 septembre 1854 bataille de l'Alma. Le 5 novembre bataille d'Inkerman. Le 26 janvier 1855 le Piémont s'allie à la France et envoie un corps de 15000 hommes en Crimée. Entre le 15 mars 1855 et le 21 avril 1855, des négociations entre les belligérant échouent. Le 8 septembre 1855, les alliés remportent plusieurs victoires décisives (prise de Malakoff, fin du siège de Sébastopol qui a duré 11 mois). La guerre se solde par une victoire des alliés (plus de 120000 morts). Le 30 mars 1856, les russes signent le traité de Paris qui en particulier ferme la mer Noire aux navires de guerres.

Des timbres à date particuliers ont été crée. Ils sont normalement apposés sur la lettre. Les timbres ont été oblitérées avec des losanges contenant des lettres alphabétiques.
1854
La loi des 20-25 mai stipule que les lettres chargées et recommandées ne forment plus qu'une catégorie de lettres : les lettres chargées. Cette loi s'applique au premier juillet de 1854.
1854
Une loi oblige à taxer toute lettre insuffisamment affranchie. Voir "Oblitérations et timbres taxe"

 


© Guy Maggay 1997-2016